Archives
 

WEBINAIRE – Selon nos propres conditions : Perspectives autochtones sur les déplacements forcés et les systèmes d’immigration

WEBINAIRE – Selon nos propres conditions : Perspectives autochtones sur les déplacements forcés et les systèmes d’immigration

Jeudi le 1er juillet 2021

Le PAQG, fier partenaire de cet événement organisé par Network in Solidarity with the People of Guatemala (NISGUA), vous invite à vous y joindre, ce jeudi 1er juillet à 18h00, pour écouter les perspectives de trois panélistes aux parcours impressionnants.

INTERPRÉTATION SUMULTANÉE : Espagnol et Anglais
SOUS-TITRAGE : Espagnol, Anglais et Maya Mam (lors de la rediffusion)
MODÉRATRICE : Edna Sandoval, NISGUA

POUR VOUS INSCRIRE AU WEBINAIRE, CLIQUEZ ICI : bit.ly/PropiosTerminos


PRENEZ ACTION EN SIGNANT LA PÉTITION : bit.ly/IndigenousHumanRightsAction


Partagez l’événement dans vos réseaux !

Apprenez-en plus sur les impressionnants parcours des panélistes invité.e.s :

Floridalma Boj Lopez est d’origine Maya K’iche’ et habite présentement sur le territoitre Tongva (Los Angeles, Californie). Sa famille vient de Xelajuj Noj (Quetzaltenango) et fait partie des premiers groupes migratoires du Guatemala formés de personnes ayant fuit la violence étatique et la pauvreté intergénérationnelle. Elle est aussi professeure à l’UCLA (Université de Californie à Los Angeles) et a organisé plusieurs événements par et pour les communautés mayas à Los Angeles à travers différents espaces.
Natali Segovia, de descendance Quechua péruvienne, est une avocate internationale en droits humains possédant une forte expérience en défense pénale et droits autochtones. En tant qu’avocate plaidante et défenseure, son travail actuel se centre sur la protection de la Terre Mère et sur les droits des peuples autochtones et des premières nations affectées par les déplacements forcés, la profanation des terres sacrées et les violations de droits humains causées par l’industrie extractive et les projets de développement majeur. Elle est avocate du « Water Protector Legal Collective » une organisation sans but lucratif née de la résistance #NoDAPL à Standing Rock qui travaille pour offrir un appui légal et une défense pour les peuples autochtones, la terre et les mouvements pour la justice climatique
Gerónimo Ramírez est d’origine Maya Ixil et est né plusieurs années avant les Accords de paix au Guatemala. Il a été élevé par sa grand-mère maternelle qui fût l’une de ses mentores les plus significatives. Sa grand-mère, comme survivante du conflit armée interne, défenseure des droits humains et leader actuelle du Conseil ancestral Ixil, lui a enseigné d’importantes leçons de vie. À 13 ans, il a commencé à défendre son peuple, ses terres, leur territoire, les droits humains et les droits de la Terre Mère. Aux États-Unis, il a été un organisateur communautaire et activiste des droits humains. Il lutte en ce moment activement pour la réforme migratoire et fournit des interprétations simultanées dans des langues autochtones. Il est diplômé en Sciences et Lettres et vit actuellement en Virginie où il est un leader communautaire Ixil. Il est bilingue Maya ixil et Espagnol.