Travail du PAQG

      1. La défense des droits

 

Le PAQG incite les gouvernements canadien et guatémaltèque à respecter leurs engagements respectifs dans la lutte contre l'impunité et en faveur de l'évolution du processus de paix au Guatemala. Le travail de défense des droits du PAQG s'inspire et découle des actions conçues et menées par des individus et des organisations qu'il accompagne au Guatemala. Le PAQG puise également dans le travail et les activités des autres membres du réseau ACOGUATE dont il fait partie (voir la section Réseau international). Une composante importante de la défense des droits consiste à informer la population québécoise afin qu'elle puisse réagir en cas d’exactions.


2. L'accompagnement

L’accompagnement international est un engagement solidaire pour la cause des droits humains et la lutte contre l’impunité au Guatemala. En cela, il ne représente pas une opportunité de stage comme les autres! L’accompagnement physique consiste à offrir une présence étrangère non partisane à des communautés, des personnes ou des organismes en situation d’insécurité, dans le but de créer un espace plus sûr pour que ces militants puissent continuer à se consacrer à leurs activités et travailler à leur propre développement.   C’est aussi une forme concrète de solidarité avec le peuple guatémaltèque, qui permet à des membres de sociétés civiles différentes de se rencontrer et de partager leurs expériences respectives. 

 

 

La présence visible d’observateurs et d’observatrices sur le terrain agit comme élément dissuasif envers les forces ou individus qui seraient tentés de commettre des violations contre les militants des droits humains et les victimes de la guerre dans leur lutte contre l’impunité. L’accompagnement offre ainsi un appui moral et une certaine protection aux gens qui se sentent menacés. 

 

L’accompagnement international n’exige pas de connaissances techniques particulières mais requiert une bonne connaissance de la situation politique, culturelle et sociale du Guatemala et demeure une expérience exigeante. Il demande une forte capacité d’adaptation et un degré d’ouverture considérable. Les accompagnateurs ont à faire face à des situations fort différentes et leurs activités varient : le travail peut prendre place en milieu urbain, auprès de défenseurs de droits humains qui font l’objet de menaces et d’intimidationS. Il peut également amener les volontaires à séjourner dans les communautés en milieu rural, auprès de témoins oculaires des massacres survenus lors du conflit armé qui sont impliqués dans des processus de dénonciation ou dans des poursuites judiciaires. D’une manière générale, il n’y a aucune garantie que les activités se déroulent comme prévu, il faut donc avoir à l’esprit que cet engagement requiert des ajustements permanents.

 

 

      3. L'information et l'éducation

      

A cet effet, nous disposons, au sein de notre important centre de documentation,  de plusieurs outils pédagogiques qui peuvent être utilisés afin de mieux comprendre le Guatemala d'hier et d'aujourd'hui. La seule formalité pour accéder à la variété d'études, rapports, livres et vidéos disponibles, consiste à devenir membre de notre organisme (voir le formulaire disponible à la rubrique Appuyez-nous). Nous publions également tous les deux mois notre ''Revue d'actualité'': ce bulletin, dont les numéros des 4 dernières années sont disponibles sur le site, est une source de données et d'analyses rigoureuses sur l'actualité guatémaltèque en même temps qu'il assure un suivi de nos activités. Pour vous abonner et recevoir électroniquement la Revue, abonnez-vous via la section en page d'accueil.

Le PAQG fait appel à des personnes ressources pour assurer la diffusion de l'information et l'éducation du public: les accompagnateurs et accompagnatrices sont toujours disposéEs à livrer leur témoignage dans les écoles, les milieux communautaires, auprès des médias, etc. Nous tentons aussi de mettre à profit les connaissances, les témoignages et les expériences des Guatémaltèques qui vivent ici et qui collaborent régulièrement avec nous.  Enfin, certainEs de nos bénévoles actifs ont développé des expertises uniques sur le Guatemala et sont régulièrement amenés à assurer des présentations devant tous les types d'auditoires. Pour recevoir une personne ressource en entrevue, ou pour bénéficier d'une présentation, renseignez-vous à la section ressources sur le Guatemala, ou contactez-nous!

Le PAQG considère que toute forme d'éducation populaire est valable et mise sur la solidarité pour que soit véhiculé son message: celle des médias locaux et communautaires qui manifestent régulièrement leur appui; celle des autres organisations de solidarité internationale et surtout, celle de ses membres, qui peuvent contribuer nettement à l'effort de sensibilisation en parlant du Guatemala dans leurs réseaux.

 

4. Le réseau d'actions urgentes

Lorsque le PAQG ou ACOGUATE documentent des atteintes graves aux droits de la personne au Guatemala, ils s’empressent d’enclencher un mécanisme d’intervention rapide ayant pour but d’exercer une pression sur les autorités concernées pour que cessent ces violations. Les actions urgentes prennent généralement la forme de lettres rédigées afin de rendre compte des principales préoccupations de l’organisation concernant les événements survenus. Elles s’adressent aux autorités guatémaltèques et canadiennes pour les enjoindre à agir en adéquation avec leurs mandats dans le cadre des exactions commises.

Le PAQG et ses partenaires au sein d'ACOGUATE au Guatemala prennent connaissance de ces exactions, valident l’authenticité de l’information et décident de déclencher une action urgente ou de relayer une action produite par une autre organisation.