Criminels en fuite : Deux militaires accusés de génocide

Le 12 octobre 2011, la juge Carol Patricia Flores de la Première Cour de première instance pénale, de trafic de drogue et crimes contre l'environnement à haut risque, a tourné les mandats d'arrêt contre trois officiers responsables du génocide au Guatemala, entraînant la capture de l'un des trois et la fuite de la justice des généraux Oscar Humberto Mejía et Luis Enrique Mendoza Garcia.


Le général Mejía Víctores est "fugitif de la justice", a déclaré le procureur guatémaltèque

Le procureur guatémaltèque a déclaré aujourd'hui "fugitif de la justice" le général putschiste Mejía Oscar, qui a fuit ce mercredi après avoir qu’un mandat d'arrêt fut délivré contre lui pour répondre à des accusations de génocide et de crimes de guerre, ont déclaré des sources judiciaires.

Ex militaire arrêté pour crime de génocide au Guatemala

José Mauricio Rodriguez Sanchez, ex militaire, accusé de crime de génocide et de crimes contre l'humanité pour sa participation dans les massacres de la région Ixil, a été arrêté hier matin à Guatemala. Entre avril 1982 et avril 1983, il occupait le poste de directeur de la section de l'Intelligence de l'État major de l'armée (G2). Il aurait contribué à fournir de l'information sur la région Ixil afin de permettre la mise sur pied de la politique de contre-insurrection dans la région, à travers le plan militaire Plan Victoria 82. Ce matin 13 octobre débute son audience de première déclaration. Il s'agit d'une nouvelle très importante!

Justice pour le génocide au Guatemala

Le PAQG vous partage la pétition « Justice pour le génocide au Guatemala ».

L’Association pour la justice et la réconciliation (AJR) et le Centre d’action légale pour les droits humains (CALDH) se sont battus pendant plus de 10 ans contre l’impunité quant aux atrocités commises par l’armée guatémaltèque durant les 36 années du conflit armé interne. En juin 2011, le général à la retraite Hector Mario Lopez a été arrêté et inculpé pour responsabilité d’actes de génocide et crimes contre l’humanité commis durant la campagne militaire dans la région Ixil Maya au début des années ‘80. Son procès est prévu débuter sous peu.

Envoyer un message d’appui à l’AJR et au CALDH, ainsi qu’un message au gouvernement guatémaltèque afin que l’affaire judiciaire pour génocide avance en conformité avec les normes nationales et internationales et respecte les droits des victimes, survivants et défenseurs.

Nouvelles et analyses