Ceci n'est pas un crime! Un retour sur notre tournée.

Du 26 février au 12 mars dernier, le PAQG a eu la chance d’accueillir Julio González et Lorena Cabnal dans le cadre d’une tournée visant à sensibiliser la population à la criminalisation des défenseur-e-s des droits humains au Guatemala. 

Même s’ils ont quitté le Canada, la lutte continue et nous vous encourageons à rester à l’affût pour la suite de notre campagne et plus particulièrement la sortie de notre rapport sur la criminalisation comme moyen de répression produit en collaboration avec la Clinique de défense des droits humains de l’UQÀM.

 

Alors que les mots nous manquent pour décrire à quel point cette expérience fut enrichissante, nous vous proposons quelques photos qui sauront, nous l’espérons, donner justice à cette tournée!

 

Merci à vous tous qui avez participé en grand nombre à tous nos événements depuis Ottawa, St-Jérôme, Québec, Sherbrooke et Montréal!

 

Pour voir nos photos, c'est par ici

 

QUELQUES LIENS VERS DES ENTREVUES

Radio Canada International : Entrevue avec Lorena Cabnal

Radio Canada International : Entrevue de nos deux invité.e.s

Centre international de solidarité ouvrière : Entrevue avec Lorena Cabnal

Article paru dans le Mirabel (St-Jérôme)

Capsules vidéo faites par le PAQG à venir!

 


Merci aussi à tous nos partenaires :

Inter Pares

Solidarité Laurentides Amérique Centrale

Clinique de droit international pénal et humanitaire

Chaire de recherche du Canada sur la justice internationale pénale et les droits fondamentaux Avocats sans frontières

Amnistie internationale de l’Université de Sherbrooke

Amnistie internationale région Estrie

Collectif Hamamélis

Le Tremplin 16-30 de Sherbrooke

Femmes de Diverses Origines

Centre for Gender Advocacy

Réseau d’études latino-américaines de Montréal

Clinique internationale de défense des droits humains

Comité pour les droits humains en Amérique latine

Option SENS (Sensibilisation aux échanges Nord Sud) du Cégep de Saint-Laurent

Comité québécois femmes et développement

 

Ce projet a été rendu possible par le Fonds d'éducation et d'engagement du public à la solidarité internationale (FEEPSI) du Ministère des relations internationales du Québec.