Un triste début d’année pour la défense des droits humains

L’année 2017 s’annonce difficile pour les défenseurs des droits de la personne au Guatemala. En effet, les 16 et 17 janvier, Laura Leonor Vasquez Pineda et Sebastian Alonso Juan ont été assassinés.

 
Laura Leonor Vasquez Pineda, ancienne militante auprès du Comité pour la Défense de la Vie et de la Paix à Sa Rafael Las Flores, s’opposait farouchement au projet El Escobal, une mine d’argent située dans le département de Jalapa au sud-est du Guatemala qui appartient à l’entreprise minière canadienne Tahoe Resources. L’activiste est décédée d’une blessure par balle à la tête après qu’un groupe d’hommes non identifiés soit entré par infraction dans son domicile au milieu de la nuit.
 
Quant à lui, Sebastian Alonso Juan, originaire de la micro région d’Ixquisis et défenseur des droits de la personne, du territoire, de la vie et des biens naturels, est mort de ces blessures après avoir reçu une balle lors d’une agression armée contre une manifestation pacifique. Un groupe d’hommes non identifiés ont attaqué le groupe de manifestants, blessant du même coup le militant de 72 ans. Celui-ci est décédé agonisant de ses blessures 4 heures après l’incident, sans avoir reçu de soins médicaux.
 
Pour voir le communiqué de presse rédigé par Acoguate, cliquer ici.

Fichier attachéTaille
FR Comunicado_Represion y asesinato del defensor Sebastian Alonso Juan en Ixquisis.pdf225.89 Ko