Assassinat d'un défenseur de droits opposé au projet minier de Tahoe Resources

C'est avec tristesse et rage que le Projet Accompagnement Québec-Guatemala apprend l'assassinat d'un défenseur de droits humains qui s'opposait au projet minier non-consenti de la compagnie canadienne Tahoe Resources à San Rafael Las Flores, au Guatemala. Telésforo Odilio Pivaral González, agriculteur de 33 ans et père de 6 enfants, membre actif du Comité pour la défénse de la vie et de la paix de San Rafael Las Flores, a été assassiné le 5 avril dernier. Vous trouverez plus bas la traduction au français du communiqué de presse émis par des organisations guatémaltèques, la traduction au français étant la gracieuseté de Collectif Guatemala.

Nous vous invitons par la même occasion à consulter le fascinant reportage de Luis Solano paru dans Plaza Publica (espagnol) qui rafraîchi la mémoire quant au projet minier Escobal qui fut la cause de tant de violence depuis plusieurs années déjà et met en lumière les liens enchevêtrés qui existent entre l'entreprise, le secteur de la sécurité privée et les sphères de pouvoir politique et militaire du Guatemala.

Finalement nous vous rappelons que le PAQG, the Council of Canadians et d'autres organisations de défense des droits humains exigent depuis février 2014 que nos fonds de pension publics et privés cessent leurs investissements dans l'entreprise Tahoe Resources. Si vous n'étiez pas au courant il est temps d'apprendre que vous investissez vos cotisations dans cette entreprise, de même que dans Goldcorp. Consultez le matériel d'information de la campagne Le Fil de L'Argent, maintenez la pression en signant les pétitions en ligne!

Escobal

 

Le communiqué:

"Les organisations signataires, membres de la “Campagne défendre la vie est un droit : Nous sommes Défenseurs et défenseurs”, appuyées par le Bureau du Haut-commissariat aux droits de l’homme des Nations unies (OACNUDH) au Guatemala, manifestent leur profonde préoccupation devant l’assassinat de monsieur Telésforo Odilio Pivaral González, agriculteur de 33 ans, membre actif du Comité pour la défénse de la vie et de la paix de San Rafael Las Flores (Santa Rosa).

Monsieur Telésforo Pivaral a été assassiné le dimanche 5 avril sur un chemin rural du village de Las Nueces, municipalité de San Rafael Las Flores, laissant orphelins six enfants âgés de six à onze ans. Selon les informations disponibles, des personnes non identifiées l’ont attaqué avec une arme à feu, le tuant sur le coup. Les faits sont connus de la Police nationale civile, de l’Agence municipale du procureur et du Ministère public, située à Casillas (Santa Rosa) et de l’Institut national de sciences légistes, qui ont réalisé les premières démarches sur les lieux.

En tant que membre actif du Comité pour la défense de la vie et de la paix de San Rafael Las Flores, monsieur Telésforo Pivaral avait participé aux actions contre l’installation et l’expansion de projets miniers dans la région, appuyé les consultations municipales et les actions pacifiques que les habitants ont entreprises face aux opérations du projet minier El Escobal de l’entreprise transnationale Tahoe Resources, qui agit à travers la Mine San Rafael.

Monsieur Telésforo Pivaral était originaire du village El Volcancito dans la municipalité de San Rafael Las Flores, où, selon les habitants sont arrivés des représentants de la Mine San Rafael afin d’effectuer des visites exploratoires. Il est désormais connu que l’entreprise a sollicité au gouvernement seize licences de reconnaissance et d’exploration supplémentaires autour de El Escobal, qui couvrent une immense région d’environ 2400 km².

Nous exprimons notre profonde indignation devant cet acte de violence, qui provoque douleur et deuil à la famille de Telésforo Pivaral ainsi qu’aux membres du Comité pour la défense de la vie et de la paix de San Rafael Las Flores, à qui nous envoyons nos condoléances et notre solidarité.

Nous demandons aux autorités concernées qu’elles fournissent leurs meilleurs efforts à l’éclaircissement de cet acte et qu’elles retrouvent les responsables matériels et intellectuels de l’assassinat de monsieur Telésforo Pivaral. Nous faisons dès à présent appel à leur engagement envers la vérité et la lutte contre l’impunité dans le pays.

Ciudad de Guatemala, 8 avril 2015"

Version espagnole

Version anglaise