Un pas vers la justice concernant le massacre de Las Dos Erres

L'un des suspects principaux du massacre de Las Dos Erres -province du Péten-, Jorge Vinicio Orantes Sosa, a été appréhendé par les autorités canadiennes dans la soirée du 18 janvier dernier, alors qu'il rendait visite à des connaissances dans la province d'Alberta, Canada.

L'ancien membre des Kaibiles -unité spéciale de l'armée guatémaltèque-, d'origine guatémaltèque et aujourd'hui âgé de 53 ans, avait fui vers les États-Unis au milieu des années 80, échappant ainsi au mandat d'arrêt guatémaltèque émis à son encontre. Orantes Sosa est accusé d'avoir participé en 1982 au massacre commis dans la ville de Las Dos Erres, qui causa la mort d'au moins 250 personnes. De plus, les 17 kaibiles soupçonnés d'avoir perpétré le massacre des citoyens de Las Dos Erres, se seraient également livrés à des actes de torture et de viol sur les femmes et les enfants.

Les familles des victimes demandent la rapatriation du suspect vers le Guatemala, mais aucune décision n'a été rendue officiellement par la justice canadienne. Orantes Sosa possède aujourd'hui les nationalités américaine et canadienne, et devrait normalement être extradé vers les États-Unis, au motif de fausse déclaration lors de la démarche de naturalisation.Les prochaines semaines seront déterminantes ; quoi qu'il en soit, l'interpellation de ce suspect offre des perspectives très encourageantes quant à un futur procès rendant justice aux victimes du massacre de Los Dos Erres, ainsi qu'à leurs familles.