Archives
 

Le Conseil d’administration

L’Assemblée générale annuelle est la première instance décisionnelle de l’organisme. Ses membres sont appelés à élire les membres du Conseil d’administration, composé de neuf postes.

 

Le C.A. assure donc la gestion de l’organisme, assurant le suivi administratif, financier et au plan des ressources humaines, appuyant la mission par de l’engagement bénévole et supervisant la mise en œuvre des plans d’action du PAQG.

 

Voici la composition du Conseil d’administration élu le 4 novembre 2017 lors de l’Assemblée générale annuelle :

 

Laurence Guénette

Présidente

À venir

 

Nathalie Brière

Trésorière

Nathalie Brière a travaillé à titre de coordonnatrice du PAQG durant cinq ans (de 2002 à 2007). Auparavant, elle a été co-coordonnatrice du Projet Accompagnement national au Guatemala durant la période du retour des réfugié-e-s guatémaltèques entre 1994 et 1997. Elle a été une des premières accompagnatrices du Québec durant la période du retour des réfugié-e-s guatémaltèques du Mexique au Guatemala. Entre 1998 et 2000, elle a également intégrée l’équipe du Service international pour la paix (SIPAZ) au Chiapas, qui participe, dans une perspective de non-violence, à la construction de la paix au Mexique.

 

Laurent Corbeil

Secrétaire

Laurent est un bénévole actif au PAQG depuis 2004. Il a été accompagnateur dans la région Ixil en 2005, a occupé le poste de coordonnateur général pendant quelques mois en 2013-2014, et siège au conseil d’administration depuis 2017. Parallèlement, il a obtenu un doctorat et enseigne l’histoire de l’Amérique latine depuis une dizaine d’années. Il s’intéresse tout particulièrement à l’histoire sociale des peuples autochtones, aux concepts de race, d’ethnicité et de relations interculturelles, ainsi qu’à l’histoire du droit. Il a notamment participé à un groupe de travail sur la décolonisation du savoir universitaire et a publié plusieurs articles et un livre. Il siège également au conseil d’administration de l’Association canadienne des études latino-américaines et des Caraïbes.

 

Annabella Jimenez

Administratrice

Bio à venir.

 

Lazar Konforti

Administrateur

Lazar Konforti est présentement un doctorant en géographie à l’Université de Toronto. Sa recherche porte sur les mouvements paysans et autochtones pour l’accès à la terre dans le nord-est du Guatemala. De temps à autre, il produit des reportages vidéo et/ou écrits sur différents enjeux sociopolitiques en Amérique centrale. Lazar a aussi travaillé en coopération au Nicaragua et au Honduras.

 

Luis Calderon

Administrateur

Luis Soel Rodas Calderon est consultant en efficacité interculturelle et en gestion de la diversité. Son expérience porte sur les dimensions culturelles, la communication interculturelle  et leur influence sur les formes de gestion au Canada et à l’international. M. Rodas travaille auprès de différentes corporations et institutions canadiennes, agissant en tant que consultant au Centre d’apprentissage interculturel depuis 1998.

Ayant réalisé des séjours prolongés dans divers pays latino-américains, il est invité à donner des cours et des conférences sur la gestion de projets et la gestion des ressources humaines concernant ces pays. Il traite aussi la question des identités nationales et régionales en Amérique centrale et au Mexique dans un contexte de démocratisation. Titulaire d’une maîtrise en histoire de l’Université de Montréal, le mémoire de M. Rodas traite du  processus d’acculturation des populations mayas au Guatemala. Il est un collaborateur de longue date du Projet Accompagnement Québec Guatemala dans lequel il œuvre, notamment, à la gestion des ressources humaines et à la formation des futurs accompagnateur-trices.

 

Jeanne Ricard

Administratrice

C’est lors de son baccalauréat en relations internationales et droit international à l’UQAM que Jeanne a développé un intérêt particulier pour la défense des droits humains, la lutte pour la justice sociale et les perspectives féministes. Durant son parcours académique, elle a participé à la Clinique internationale pour la défense des droits humains de l’UQAM (CIDDHU) et a effectué un stage de recherche au Research Center for Women’s Studies de la SNDT University de Mumbai. Elle s’est également impliquée dans l’Association étudiante des cycles supérieures en droit de l’UQAM en tant que membre du Comité exécutif.

Un intérêt critique pour la coopération internationale l’a amené à travailler dans différents organismes, en tant que stagiaire Québec Sans Frontières pour le Comité régional d’éducation pour le développement international de Lanaudière (CRÉDIL) et chargée de projet d’éducation au public pour le PAQG (projet Visages de résistance – 2014-2015) et Connexion justice sociale (projet Les grandes soifs – 2015-2016). Jeanne est présentement candidate à la maîtrise en droit international à l’UQAM.