Archives
 

campagnes

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="grid" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern"][vc_column][vc_column_text]

Comment parler de solidarité internationale sans jouer le rôle de bonne conscience proposé par les institutions de l’État et de l’Économie?

Comment penser notre implication lorsque nous sommes issu.e.s d’une culture dominante qui s’est construite sur des siècles de génocides?

Comment assumer une situation de privilégié.e.s tout en souhaitant ébranler la société qui rend cette situation-même possible?

Et si l’on commençait par admettre qu’il y a certaines réalités bien vivantes que l’on ne pourra jamais saisir, certaine sensibilité au monde que l’on ne peut pas toucher et certains langages que nous ne sommes pas aptes à comprendre...

La tournée d’ateliers Visages de Résistance, du Projet Accompagnement Québec-Guatemala, est un projet d’ateliers d’éducation aux droits humains qui se déplace sur les routes du Québec afin d’aller à la rencontre des jeunes Québécois et Québécoises, directement dans leur école ou cégep. D’une durée d’une heure et quart à deux heures, la discussion s’articule autour du cas particulier du Guatemala, à travers duquel différents volets de droits humains sont abordés.

[vc_row css_animation="" row_type="row" use_row_as_full_screen_section="no" type="grid" angled_section="no" text_align="left" background_image_as_pattern="without_pattern"][vc_column][vc_column_text]

« L’argent des contribuables québécois et canadiens engendre la mort et la dépossession des peuples autochtones au Guatemala », Lolita Chávez

Les 4 bandes dessinées issues  du projet« Visages de Résistance » décrivent les vies de  4 défenseur-e-s des droits humains du Guatemala  (Mateo Pablo, Nuria Cordón Guerra, Lolita Chávez et Leocadio Juracán) et les difficultés auxquels ils/elles sont confrontés dans leur quotidien. Les bandes dessinées sont disponibles en libre téléchargement en français, en espagnol et en anglais au bas de cet article.